Full Name
Andrew Engeli
Job Title
Head of Research and Data Evaluation / Chef de la rechereche et de l'évaluation des données
Organization
Office for National Statistics (UK)
Speaker Bio
Andrew Engeli has worked as the Head of Policy, Impact, and Engagement at the Secure Research Service of the Office for National Statistics (UK). The SRS is the microdata research service of the ONS, by which granular data are provisioned in a secure environment for linking and research purposes. He has a background in research and statistical analysis and has worked with colleagues in the UK and internationally to develop safe and secure access regimes to microdata.

Currently he is on secondment as part of the Covid response to the new Joint Biosecurity Centre, based in the Test & Trace programme in the UK. He heads up the Research and Data Evaluation and Acquisition function, which aims to identify ways of securely linking health and non-health data to assist the containment of the pandemic.

He holds a PhD from New York University, and MSc from the London School of Economics, and a BSocSci from the University of Birmingham.

FRANÇAIS
Andrew Engeli a travaillé en tant que directeur de la politique, de l’impact et de l’engagement au service de recherche sécurisé (SRS) du Bureau national de la statistique (ONS, Royaume-Uni). Le SRS est le service de recherche sur les microdonnées de l’ONS qui fournit des données granulaires dans un environnement sécurisé à des fins de rapprochement et de recherche. Andrew Engeli a une formation en recherche et en analyse statistique et a travaillé, avec des collègues du Royaume-Uni et d’ailleurs dans le monde, pour mettre au point des systèmes d’accès sécurisés aux microdonnées.

Il est actuellement en détachement, dans le cadre de la lutte contre la COVID, au nouveau Centre commun de biosécurité, rattaché au programme Test & Trace au Royaume-Uni. Il dirige la recherche, l’évaluation et l’acquisition des données en vue d’identifier les moyens de coupler en toute sécurité les données sanitaires et non sanitaires pour contribuer à l’endiguement de la pandémie.

Il est titulaire d’un doctorat de l’Université de New York, d’une maîtrise de la London School of Economics et d’un baccalauréat en sciences sociales de l’Université de Birmingham.
Andrew Engeli